Portrait de Marina Gioacchini, productrice dynamique et exigeante de Le Amantine.


Marina Gioacchini, dans son oliveraie, à Tuscania.

C'est après lui avoir fait part de notre envie d'intégrer son huile à notre sélection que Marina Gioacchini nous a immédiatement proposé de nous rencontrer. Cette dernière partage sa vie entre Paris et Tuscania, une petite ville étrusque dans le nord du Latium (région de Rome), où se situe son domaine Le Amantine. Alors qu'elle se trouvait à Paris, coincée par les mesures de confinement et de fermeture des frontières, nous avons pu la rencontrer à domicile. Un vrai coup de chance pour nous !


Cette ancienne docteure en littérature française, devenue productrice de l'une des meilleures huiles d'olives d'Italie (trois feuilles au mythique guide Gambero Rosso cette année encore), nous complimente sur notre italien et nous nous sentons très vite à l'aise "- Ci diamo del tu? - Ma certo, come no!" (On se tutoie ? - Bien sûr !)


Faute de pouvoir le visiter pour l'instant, Marina décide de nous parler de son domaine. L'histoire commence à Tuscania en 1936, comme l'indique la mention dorée sur chacune des bouteilles Le Amantine, lorsque son grand-père acquiert un terrain de 36 hectares sur lequel il plante de la vigne et des oliviers. En 1980, son fils Mario décide de consacrer l'intégralité du domaine à la production oléicole, il y plante 2000 arbres et, en avance sur son temps, s'équipe des meilleurs équipements, dont un moulin extracteur de Giorgio Mori, aujourd'hui une référence dans le secteur, et un système d'irrigation. Un véritable luxe, puisque l'huile n'est alors destinée qu'à une consommation familiale et aux amis.


En 2014, Mario, le père de Marina, décède. Pour honorer sa mémoire, cette dernière décide de s'investir à 100% dans le domaine familial. Elle s'initie à la conduite oléicole, met à jour toutes les installations et investit dans un nouveau moulin. Cette quête d'exigence lui permet d'obtenir de multiples prix et d'être sélectionnée par les guides les plus prestigieux. Des récompenses méritées, qui reflètent des huiles exceptionnelles que nous sommes fiers d'avoir dans notre sélection.


Durant plus de deux heures, nous avons aussi pu échanger avec Marina sur ses huiles préférées, sur la dégustation et sur ses derniers coups de coeur: "Deux jeunes qui ont le même projet que vous, en Italie". Une rencontre dynamique et réconfortante pour nous qui ne pouvons plus aller à la rencontre des producteurs. Le rendez-vous est cependant pris pour une visite prochaine du domaine, du moulin et d'une "nouvelle cuisine donnant sur les oliviers" dont l'idée nous fait déjà rêver ! Affaire à suivre...